Loader

Vendre mon véhicule accidenté

Vendre mon véhicule accidenté

Tut tut ! Criii… BANG ! Un accident de voiture ? C’est une situation que l’on ne souhaite à personne, mais qui arrive malheureusement trop souvent. Après vous être remis de vos émotions et avoir communiqué avec vos assurances, il vous faudra décider ce que vous ferez… Vous dites-vous? “J’aimerais vendre mon véhicule accidenté”? Voici les différents cas de figure et les options qui s’offrent à vous.

Qu’est-ce qu’un véhicule accidenté ?

La carrosserie de votre automobile est légèrement bosselée à la suite d’un accrochage ? Comptez-vous chanceux, cette voiture n’est pas accidentée. Vous devriez vous en titrer avec des réparations mineures. Un véhicule dit « accidenté » ne peut souvent plus circuler sur les routes, soit parce qu’il est tout simplement trop endommagé pour fonctionner, soit parce que son utilisation est considérée comme dangereuse.

vendre mon véhicule accidentéRéparations supérieures à la valeur du véhicule avant le sinistre (RSV). Lorsque les réparations nécessaires sont importantes et dépassent la valeur du véhicule avant la collision, il est catégorisé comme RSV. Cette valeur est déterminée par l’assurance qui se base principalement sur la cote Argus. Si votre véhicule accidenté est économiquement irréparable (VEI), mais techniquement réparable, apportez-le dans un garage spécialisé. Des experts pourront réparer certaines pièces ou les remplacer par d’autres, usagées ou neuves, quand la réglementation l’exige pour des questions de sécurité. Dans ce cas, la carte grise retirée le temps d’obtenir une validation de réparation par un spécialiste qui confirme que le retour en circulation est sécuritaire et conforme.

Réparations inférieures à la valeur du véhicule (RIV). Si les réparations sont mineures, la carte grise est conservée et le contrôle technique est similaire à celui exigé lors de la vente d’une voiture d’occasion.

Véhicule gravement endommagé (VGE). Semblable au RSV, cette procédure est déclenchée par un expert automobile ou par un membre des forces de l’ordre présent sur le lieu de l’accident. Ici aussi, la carte grise est retirée. De plus, il est interdit de vendre ou de céder le véhicule accidenté tant qu’il n’est pas en état de rouler. Seul un certificat de conformité redonne le droit à l’automobile de circuler. L’expert qui émet ce certificat vérifie, entre autres, l’équipement de sécurité, la colonne de direction, la carrosserie et les liaisons au sol.

 

Comment vendre mon véhicule accidenté et surtout à qui?!

vendre mon véhicule accidentéSi votre situation correspond à la procédure RSV, votre assureur devrait vous proposer le rachat de votre voiture. Sinon, vous pouvez la vendre à un professionnel de l’automobile comme JFDcars à une valeur de 70 % à 90 % de la cote Argus selon le coût des réparations à apporter. Attention! Vous devez obligatoirement revendre votre véhicule accidenté à un spécialiste pour la destruction, la réparation ou la récupération de pièces. En dernier ressort, vous pouvez aussi téléphoner à une casse automobile.

Si, et seulement si, votre voiture n’est pas dangereuse et est autorisée à circuler, vous pouvez la revendre à un particulier. Évaluez le prix de vente et effectuez le contrôle technique obligatoire (après l’accident et maximum 6 mois avant la vente). Soyez honnête avec l’acheteur potentiel quant au vécu du véhicule.

Pour résumer, peu importe les dégâts, faites évaluer votre véhicule accidenté par un expert. Celui-ci pourra ensuite vous expliquer quelles sont vos obligations légales et quels sont vos choix pour la suite.

Et vous pourrez ensuite dire à vos amis “Moi j’ai réussi à vendre mon véhicule accidenté!!”

Laisser un commentaire

Haut
%d blogueurs aiment cette page :